Vous êtes ici

Les collégiens font de la Résistance

Date: 
04/06/2019

Le 29 mai dernier, le Département de l’Hérault a mis à l'honneur les 44 lauréats du Concours National de la Résistance et de la Déportation 2019. 



Les collégiens et lycéens de l'Hérault mis à l'honneur par Kléber MESQUIDA, Président du Département, Renaud CALVAT, Vice-Président du Conseil Départemental, Délégué à l’Education et à la Culture et Jean-Pierre HUGON, Président du Comité Départemental d’organisation du Concours National d’Organisation de la Résistance et de la Déportation. Président du Comité d’Organisation de la Résistance et de la Déportation.

Cette année près de 400 élèves, collégiens et lycéens, représentant 26 établissements de l’Hérault ont participé au concours, sur le thème "Répressions et Déportations en France et en Europe (1939-1945) - Espaces et histoire".

Sur ces 400 participants, 7 collégiens et 6 productions collectives de 3 collèges et 2 lycées ont été récompensés par le Département et ses partenaires : Associations d'anciens combattants, Office national des anciens combattants et victimes de guerre, comité départemental d'organisation du concours.

L'indispensable devoir de mémoire

A cette occasion, le résistant et ancien déporté Pierre Suzor a pu témoigner de son vécu et transmettre aux jeunes générations les valeurs d'engagement, de liberté et de fraternité pour lesquelles il s'est battu.

Rester debout

Parmi les oeuvres collectives récompensées, se trouve la pièce de théâtre "Rester Debout", réalisée par les collégiens des Escholiers de la Mosson. Cette réalisation, émouvante, et extrêmement bien documentée, raconte l'histoire du résistant héraultais Pierre Suzor, et de sa déportation à Buchenwald de janvier 1944 à avril 1945. Pierre Suzor fut l'un des 250 000 internés du camp de Buchenwald. Les collégiens racontent son quotidien douloureux à travers une mise en scène poignante, complétée par de nombreux documents d'archives. 

Se souvenir

Pour compléter ce magnifique travail de Mémoire, le Département invitera prochainement les lauréats et leurs enseignants à découvrir deux lieux de mémoire dans les Pyrénées Orientales :

  • le site de la Maternité Suisse d’Elne. Entre 1939 et 1944, Elisabeth Eidenbenz permettra à 600 enfants, dont les mères ont été arrachées aux camps de réfugiés, de naître dans des conditions acceptables et d’y trouver un îlot de réconfort.
  • le Mémorial de Rivesaltes, devenu un espace de référence de l’internement en France.